LIVEDIVISION
Photographies de concerts et portraits d'artistes
par Marianne Lehmann

SHAKA PONK / BATACLAN

Photos du concert

VOIR LA GALERIE

 

Concert au Btaclan le 11/11/2012, Paris le 09/04/2013

 

 

Le site Officiel de Shaka Ponk

 

 

LE LIVE REPORT :

 

Après une saison des festivals où j’avais eu l’occasion de découvrir les  Shaka Ponk et leurs shows déments,  j’attendais de voir avec une impatience non dissimulée ce qu’ils allaient nous offrir sur cette tournée… et je n’ai vraiment pas été déçue, bien au contraire !

Sur cette troisième date parisienne d’affilée, car ils jouaient au Zenith et à l’Olympia les jours précédents, ils ont tout simplement mis le feu au Bataclan!

Avant même leur arrivée sur scène, on peut lire le bonheur et l’excitation sur le visage des fans. Ca me fait vraiment plaisir de voir qu’aujourd’hui encore, des groupes français qui offrent un son alternatif puissent fédérer un public aussi nombreux et éclectique, et qui semble leur vouer un amour inconditionnel.

En première partie on a profité du rock hyper festif des  Sud américains GUAKA, qui ont plus qu’assuré le show, et dont le son collait vraiment bien à ce qui allait venir. Du coup, la réaction des spectateurs ne s’est pas fait attendre, et l’ambiance déjà hyper positive est montée d’un cran. Retrouvez les Guaka sur leur site : www.guaka.fr, et n’hésitez pas à aller les voir s’ils passent près de chez vous, ça vaut le détour!

 

Ca y est le grand moment est arrivé, et les Shaka Ponk débarquent sous les applaudissements, en costards noirs et baskets jaunes flashy, façon Men in Black déjantés, qu’ils abandonneront très vite pour des tenues plus adaptées à leur show ultra physique !

Le bassiste, Mandris, relativement statique par rapport aux chanteurs, (en même temps si ils couraient tous dans tous les sens ont saurait plus où donner de la tête), laisse exprimer toute sa fougue par son jeu percutant et un headbanging carrément impressionnant avec ses cheveux long.

Le guitariste , CC,  que je trouvais un peu en retrait sur des show précédents, nous offrira des solos monumentesques en front de scène, avec des attitudes et des expressions qui subliment le son, et électrisent la foule.

Alors forcément, ça slamme à tout va,et même Samaha se jettera dans la foule, bien entendu accueille à bras ouverts!

Pour Frah, l’un des slams semble avoir été plus brutal que les autres, car il disparait à son retour sur scène, et on ne le retrouvera qu’après deux morceaux, l’air meurtri, et un pansement sur le dos. Mais en bête de scène, Samaha Sam assurera pour deux pendant son absence, et il ne prendra que quelques secondes à Frah pour se remettre à galoper sur scène comme si de rien n’était.

(update : ses acrobaties lui vaudront tout de même une fracture de la jambe au concert du Zenith d’Orléans quelques jours plus tard, à l’instar de leur ami Matt Bastard, chanteur de Skip the Use, lui aussi blessé récemment lors du Home festival)

On assistera aussi à un battle épique entre Ion le batteur des Shaka Ponk et GOZ, la mascotte numérique du groupe, projeté sur un écran, où les solos de batteries déments s’enchainent, le tout extrêment bien calé, comme à leur habitude. Un break du plus bel effet visuel avec une touche humoristique !

Un gorille (déguisé) affublé d’un kilt montera même sur scène pour une danse torride avec Samaha, histoire de réchauffer un peu plus l’ambiance déjà « caliente »

J’apprécie vraiment  leur proximité et la tendresse qu’ils portent à leur public : les faisant participer, Samaha venant très souvent  serrer des mains et faire des câlins à ses fans qui le leur rendent bien

Le public est en symbiose avec les artistes, et l’ambiance est purement électrique

Un autre grand moment du concert a été la remise en direct du prix EMA MTV Award : en effet, ils représentaient la France au niveau européen pour ce grand concours, et grâce à des milliers de votes ils ont gagné ce prix, remis en mains propres au groupe en plein show, et on pouvait voir clairement leur joie sur scène. Frah, brandissant le trophée, est soulevé par les fans des premiers rangs, et traversera le pit porté par la foule, dans une ambiance de pure folie !

Comme toujours ils assurent un show hyper graphique, et esthétique grâce aux lumières, aux projections et ombres chinoises, qui leur offre une identité forte et percutante, en plus d’une prestation musicale sans faille, et d’un énergie purement hallucinante.

Découvrez l’univers des Shaka Ponk sur leur site internet hyper complet, où vous retrouverez également des montages vidéos d’un bon nombre de concerts : www.shakaponk.com/SHKPNK

 

Browse portfolio